1.png

Bienvenue sur Milly D.

S'il y a une chose que j'aime faire c'est partager sans chichis. Des conseils beauté, aux bons p'tits plats, tout y passe !
En tant que femme, servante du Christ, épouse, chef d'entreprise,... Je partage librement la joie de vivre caribéenne qui est la nôtre. 
Gwo bo siwo,
Milly.

Oui Dream Up!

Oui Dream Up!

Hello les Oui-neuses!

Je suis vraiment trop contente de pouvoir enfin vous toucher, avec mes quelques mots! Je ne saurai expliquer à quel point j'ai hâte et à la fois peur d'écrire ces quelques lignes... Enfin, je ne sais pas si la peur est le terme exact. Disons plutôt que c'est une pétillante appréhension qui fait que j'ai envie de partager avec vous mon bébé, un projet qui me tient à coeur depuis bien longtemps: Oui Dream Up!

Pour ce premier billet, je ne vais pas rentrer dans un truc mélo-dramatique et vous dire que j'ai passé de nombreuses nuits blanches à réfléchir à ce qui ne se limite, pour l'instant, qu'à quelques pages dans le large océan que constitue le web. Non. Je préfère vous parler de ce qui me motive et de ce qui vous attend en embarquant avec moi dans cette aventure.

Euh, un p'tit point important, puisque l'excitation m'a fait oublié mes manières, je m'appelle Milly. Je suis une jeune guadeloupéenne, non loin d'une chaleureuse accolade avec la trentaine. J'hésite à donner plus de détails me concernant, n'étant pas certaine de la pertinence à l'instant T, mais bon... On est là pour se parler pendant un moment, so we'll talk about that later! Ah, bein tiens, je donne un dernier détail important me concernant, je parle souvent anglais. C'est pas nécessairement pour une question de frime, mais bon, disons juste que ça fait partie de ma personnalité.

Bon! Si on parlait du fameux Oui Dream Up. Et bien disons, que c'est le reflet de ce que je veux vivre. Je ne vous demande pas d'avoir le violoncelle qui joue en musique de fond, mais... Depuis toute jeune, surtout à l'adolescence (ce qui n'est pas si loin que ça), je me suis souvent posé la question de ce que je voulais faire. J'ai souvent entendu dire que le travail était le premier mari que je devais avoir, et que le portefeuille d'une femme ne la tromperait jamais. Franchement, je n'en veux à aucune des femmes qui a tenté de me transmettre des valeurs qui leurs ont permis de dépasser les douleurs reçues de la vie.

Une fois les diplômes et le travail en poche, je me suis rapidement rendu compte, que ma vie ne pourrait pas se résumer à un contrat de travail, un salaire fixe, le paiement de factures, une vie d'amazone, et une cohabitation difficile avec un hamster ! Et après avoir raté l'embauche de ce qui devait être le "job de ma vie", fait face à une demi-douzaine de débacles professionnels, et la prise d'une bonne dizaine de kilos pour compenser... J'ai décidé d'aspirer à mieux.

Quand on vit une vie qui ne nous convient pas, et qu'on meurt à petit feu... Soit on se laisse porter par les flots, soit on se bouge! J'ai décidé de me bouger, un 31 décembre célébré en solo à la maison familial. J'ai fait le bilan de ma vie et j'ai fait le choix d'obtenir tout ce qui ne me semblait pas à ma portée, ou peut-être qui ne m'était pas permis de rêver. Ma liste: un travail qui me plaise, un mari aimant et fidèle, un corps en bonne santé, et avide curiosité pour la vie ! Pourquoi ? Parce que j'avais pris le chemin de la Foire à la Pitié. Celui où, dans ma tête, le monde entier serait bien sauf moi ! Pourquoi elle et pas moi ?! Pourquoi moi et pas eux ?! Et vraiment, ça m'a bouffé. Ca m'a fa-ti-gué.

Le monde n'est pas nécessairement mieux loti que moi (ou que nous). Premièrement, parce que je ne connais pas tout le monde, et deuxièmement parce que ce n'est pas mon business ! Est ce qu'à la fin de ma vie, quand Dieu me demandera des comptes, je vais me cacher derrière ce que les gens ont dit ou on fait ? Non Madame ! Les opportunités d'être heureuses sont là, autour de nous. Alors, j'ai décidé d'élargir l'angle de vue de ma vie, et de réaliser tous mes rêves. Oui ! Je veux être bien dans ma peau. Oui ! Je veux un homme qui ne soit pas prêté, que j'aime et qui m'aime. Oui ! Je veux avoir une aisance financière. Oui ! Je veux voyager. Oui ! Je veux des amitiés véritables. Oui ! Je mérite d'être respectée.Oui, oui, oui !

Je veux être heureuse selon mes critères. Je veux m'autoriser à viser, aimer, rêver et réaliser en grand... I want to Dream Up. Et oui, on peut le faire ensemble. En s'encourageant, en partageant nos victoires (petites ou grandes), mais aussi les leçons apprises. Qu'il s'agisse de moi, ou d'autres, je partagerai avec vous, sans chichis, le(s) parcours de vie qui mène(nt) au(x) sommet(s) de la vie de nos rêves. C'est ça la force des Oui-neuses que nous sommes. Are you ready?

Oui! Dream Up.

Good morning !

Good morning !

0