1.png

Bienvenue sur Milly D.

S'il y a une chose que j'aime faire c'est partager sans chichis. Des conseils beauté, aux bons p'tits plats, tout y passe !
En tant que femme, servante du Christ, épouse, chef d'entreprise,... Je partage librement la joie de vivre caribéenne qui est la nôtre. 
Gwo bo siwo,
Milly.

Et alors ?

Et alors ?

C’est la question que je pose souvent, que ce soit pour moi, ma famille, mes amies ou mes clientes. D’ailleurs, quand je la pose, ce n’est pas d’une manière désintéressée ou méprisante. Pas du tout. Mais c’est surtout pour mettre de côté les circonstances (ou les excuses) qui nous sont servies (ou que nous prenons) sur un plateau d’argent.

Nous avons tous une histoire, des circonstances qui nous sont propres. Personne n’est exempt de blessures ou de situations qui ont marquées sa vie. Quelle qu’en soit la nature, ou l’intensité, nous avons tous un vécu. Et parfois, ces mêmes expériences (principalement les négatives) nous servent à réduire notre champ des possibles. Qu’il s’agisse d’une personne qui a été méprisée pour sa condition sociale, critiquée pour son poids ou moquée pour ces choix de vie.

De quoi s’agit-il pour toi ? Quelles sont les situations, les pensées ou paroles qui t’ont limitées ou qui te limitent jusqu’à présent ? Qu’en fais-tu ? A quoi te servent-elles ? Est-ce qu’elles sont principalement des freins ou des accélérateurs dans ta vie ? Si tu les utilises pour te booster, félicitations ! Tu tiens le bon bout. Par contre, si elles te limitent et te servent de matériaux renforcer tes excuses et tes limites, j’ai juste deux mots à te dire : ET ALORS ?  

Rassure-toi, je ne suis pas là pour diminuer ou faire comme si ce que tu as vécu n’a pas de valeur. Ton passé compte, oui. Mais pas plus que toi. Tu es plus que tes circonstances, tes peurs, tes manquements, tes échecs, etc. Tout le monde passe par ça. Observe tout ce que tu utilises, tout ce avec quoi tu interagis en ce moment-même. Que ce soit la chaise sur laquelle tu es assise, le téléphone sur lequel tu me lis, ou le lieu dans lequel tu es, ce sont toutes des idées qui se sont matérialisées. Etait-ce sans échecs, retards ou difficultés ? Non.

De même, il n’y a pas de raison que, toi aussi, tu ne réussisses pas malgré tes propres circonstances. Regarde ton processus et accepte-le. Il y a nécessairement des choses que tu peux apprendre, utiliser ou transmettre ? Pour ma part, j’ai pris une belle claque, le jour où j’ai réalisé qu’il y avait des personnes qui faisaient « plus » que moi avec « moins » que moi. C’est-à-dire qu’en dépit de leurs difficultés, elles se dépassaient et aboutissaient à des résultats extraordinaires. Alors, je me suis rendue compte que ce n’était pas uniquement lié à une question de circonstances. Mais que c’était avant tout, une question d’image, de confiance et d’estime de moi…

J’ai arrêté d’idéaliser ce qui m’était nécessaire pour commencer à vivre en mieux, pour accepter de vivre au présent. Le blocage ne venait pas des autres, de mes circonstances, mais de moi. Oui, je ne suis pas parfaite, et toi non plus. Et alors ? Qui a dit que nous devions l’être ? Donc aujourd’hui, avec tout le respect et l’amour que je te dois, je t’invite à considérer ta vie, tes projets et surtout tes peurs. Regarde-les en face et pose-toi la question : ET ALORS ?

Yes, je l'ai fait !

Yes, je l'ai fait !

Le pouvoir de la détermination...

Le pouvoir de la détermination...

0