1.png

Bienvenue sur Milly D.

S'il y a une chose que j'aime faire c'est partager sans chichis. Des conseils beauté, aux bons p'tits plats, tout y passe !
En tant que femme, servante du Christ, épouse, chef d'entreprise,... Je partage librement la joie de vivre caribéenne qui est la nôtre. 
Gwo bo siwo,
Milly.

Ce n'est pas parfait !

Ce n'est pas parfait !

Hello les Oui-neuses ! Salut les Dreameuses !

Je suis contente de vous retrouver à travers ces nouvelles lignes. J’ai récemment discuté avec l’une d’entre vous qui a fait le choix de relever le défi 21 jours pour me lancer. Lors d’un direct sur YouTube, elle m’a dit qu’elle avait laissé tomber le challenge par rapport à des difficultés qu’elle avait rencontré. Pour elle, puisqu’elle avait perdu le train en marche, il valait mieux attendre le début du mois prochain pour tout recommencer…

Et combien d’entre nous pensent de cette manière ? Je ne peux pas te dire combien de fois je me suis retrouvée dans cette situation. Par exemple, si j’avais raté mes séances de sport deux fois pendant une semaine, je « préférais » attendre la semaine suivante, ou le début du mois prochain pour me remettre en selle. Un peu comme si le lundi et les premiers jours du mois avaient un pouvoir magique qui m’assurerait le succès… Celui que j’attendais depuis le début ! A mon grand désespoir, il n’en était rien.

Et la vérité c’est que j’avais une vision étriquée et faussée de ce à quoi devait ressembler le succès, mon succès. Dans ma tête, il devait être lisse, sans bosses, sans ratures, avec une fluidité incomparable. Un peu comme si ma réalité était photoshopée. Just perfect. Mais ça n’a jamais été le cas. Alors, pendant un temps, je me suis demandé pourquoi ça ne fonctionnait pas pour moi ? Et j’ai fini par comprendre que les chemins qui mènent à nos succès ne sont pas exempts de tumultes, de déviations et parfois d’arrêts plus ou moins longs. Est-ce la fin du monde pour autant ? Non. C’est justement la manière de laquelle nous le façonnons.

En fait, pour être honnête, à chaque fois que j’ai baissé les bras, c’est parce que j’avais honte d’avoir failli à mon objectif, à la promesse que je m’étais faite. J’interprétais mes difficultés comme étant les contours de ma destination finale. En gros, moins je réussissais, plus je pensais que ma vie était finie. Maintenant, j’ai un regard différent. J’ai compris, à force de leçons (d’échecs pour être honnête), que notre détermination et notre soif de mieux-être sont les moteurs qui vont nous aider à prendre les décisions et les engagements nécessaires à notre développement. Est-ce à dire que c’est simple ? Non. C’est même très désagréable. Mais ça en vaut la peine.

On fait le choix de sortir de nos zones de conforts, on fait fi de nos excuses, et on regarde notre réalité dans le blanc des yeux. Je ne sais où tu t’es arrêtée, ni ce que tu as mis de côté, mais je t’encourage. Peu importe là où tu es tombée, je t’en prie, relève-toi ! Prends-le temps d’évaluer le pourquoi, pour faire mieux et continuer le chemin. Parfois, il faut un peu changer nos plans, mais ce n’est pas ça l’important. C’est une lutte. Je crois que tu as ce qu’il faut pour combattre et surtout pour gagner… La perfection n’est plus l’objectif ! L’essentiel est de pouvoir se voir et s’aimer, à sa juste valeur.

Dream up,

Milly.

Je dis non !

Je dis non !

Je n'y arrive pas ?!

Je n'y arrive pas ?!

0