1.png

Bienvenue sur Milly D.

S'il y a une chose que j'aime faire c'est partager sans chichis. Des conseils beauté, aux bons p'tits plats, tout y passe !
En tant que femme, servante du Christ, épouse, chef d'entreprise,... Je partage librement la joie de vivre caribéenne qui est la nôtre. 
Gwo bo siwo,
Milly.

Je dis non !

Je dis non !

Hello les Oui-neuses ! Salut les Dreameuses !

On dit que choisir, c’est renoncer. Au début, je ne saisissais pas véritablement toute la portée de cet adage. En fait, je suis une personne qui a tendance à se concentrer sur ce qui est à faire. Mais une partie de l’équation du succès repose sur ce que nous choisissons de ne pas faire. Et dire non pour avancer, ça ne fait pas vraiment partie des choses que l’on entend. A titre personnel, l’emphase est souvent portée sur les choses à accomplir, celles auxquelles nous disons Oui. Mais pouvons-nous dire Oui à tout ? L’une des lectures que j’ai prévue pour cette année est l’année du Oui de Shonda Rhimes. Mais même sans l’avoir, j’imagine que la femme qui crée des montagnes russes émotionnelles avec Grey’s anatomy, Scandal ou How to get away with Murder, doit elle aussi dire Non.

Nous avons tous les mêmes 24 heures, la volonté de bien faire et le besoin vital de nous reposer. Ce sont des données immuables auxquelles nous sommes tous soumis. Le choix, la priorisation et de fait le rejet, sont des choses avec lesquelles nous devons composer. Il est impératif de faire des choix. Ils ne sont pas optionnels, ils sont essentiels à notre progression. Cette manière de faire est valable dans toutes les sphères de nos vies. Que ce soit du domaine spirituel, personnel, familial, professionnel, financier, etc. Choisir, c’est renoncer. Ce n’est pas toujours simple, je le concède, mais certainement l’une des éléments qui contribuera à améliorer notre productivité.

Bon, maintenant que ça s’est dit, l’une des questions qui peut apparaître de façon quasi instantanée c’est « Ok, il faut dire non, mais comment ? ». Je tiens à t’indiquer que la personne à qui tu diras Non le plus souvent, c’est toi-même. Tout n’est pas toujours lié aux autres. Pas la peine d’aller chercher trop loin. On commence le ménage chez nous d’abord. Tu as choisi de commencer une formation ? Un cours en ligne ? De bosser après les cours ? De cuisiner plus souvent à la maison ? Ou de faire des économies, en te limitant à deux Starbucks par semaine ? Ok, super !

Maintenant, pour réussir, tu devras te pencher sérieusement sur ton organisation que ce soit pour les cours, ou la cuisine à la maison, ça ne s’improvise pas. Souviens-toi que tu ne renonces pas pour le plaisir de te torturer, mais parce que tu as un objectif en vue. Idem pour les propositions qui viennent des autres. La raison pour laquelle tu te lances est capitale pour t’aider à résister quand tu auras envie de baisser les bras ou lorsqu’on te fera des propositions qui t’éloignent de ton objectif. Quand tu dis Non, ce n’est pas obligé de provoquer la 3ème guerre mondial. Ta réponse peut être respectueuse mais franche. On sait faire preuve de classe dans la team, ok ?!

Celui qui partage est le frère de celui qui aime. Si cet article t'a plu, n'hésite pas à le partager... Ca aidera à faire grandir la Team Oui Dream Up. Aussi, dis-moi ce que tu en as pensé, soit dans les commentaires ou en m'écrivant quelques lignes à hello@millyd.com. J'aimerais beaucoup avoir ton ressenti et savoir ce qui t'intéresse.  

Dream up,
Milly.

Comme le cœur qui bat…

Comme le cœur qui bat…

Ce n'est pas parfait !

Ce n'est pas parfait !

0