1.png

Bienvenue sur Milly D.

S'il y a une chose que j'aime faire c'est partager sans chichis. Des conseils beauté, aux bons p'tits plats, tout y passe !
En tant que femme, servante du Christ, épouse, chef d'entreprise,... Je partage librement la joie de vivre caribéenne qui est la nôtre. 
Gwo bo siwo,
Milly.

I have a dream…

I have a dream…

Quand j’étais au collège, mon professeur d’anglais nous avait fait apprendre une partie du speech de Martin Luther King Jr., I have a dream. A l’époque, je ne comprenais pas encore tout, mais je m’étais efforcée d’apprendre chaque mot. Même écorchés dans ma prononciation, je voulais faire honneur à cet homme dont le regard m’a toujours fasciné.

Je me revois encore devant la classe, prête à réciter par cœur les mots que j’avais appris. Même sans en comprendre toute la portée, je me sentais animée d’une grande vigueur. Je savais qu’il y avait des discriminations, de la haine et beaucoup de rébellion au moment où cet homme a prononcé son discours. Certains l’ont probablement vu comme utopiste, d’autres comme visionnaire. Quoiqu’il en soit, I have a dream ne laisse pas indifférent, et c’est justement ce dont je veux te parler aujourd’hui.

Avoir un rêve, ne laisse pas indifférent. C’est une déclaration de guerre aux doutes. Cela implique une prise de position quand on veut le voir se concrétiser dans la réalité, mais aussi de la patience et de l’abnégation. Rêver est à la portée de tous, mais peu de personnes passent du virtuel au réel. Il y a bien des raisons, le doute, la peur, le manque de moyens, d’autres priorités, des choix personnelles, etc.

Je ne suis là pour juger quiconque. Je crois tout simplement qu’en lisant ces lignes, tu fais partie des personnes qui aspirent à vivre une vie gouteuse et non insipide. Je suis certaine qu’il y a des saveurs que tes papilles se languissent de connaître et je te comprends. Je connais encore ce sentiment à l’instant même où je t’écris, tout comme j’ai pris plaisir à découvrir la douceur et la satisfaction de voir un rêve prendre forme et devenir palpable.

Loin de moi l’idée de prétendre que ma vie est comparable à celle de ce grand homme dont nous célébrons la mémoire aujourd’hui. Mais je me permets de faire un appel à toutes les personnes qui au fond d’elles, entendent cette voie qui dit « I have a dream », quel qu’il soit. Ne te contente pas de regarder uniquement la personne que tu es aujourd’hui, ose voir plus grand que tes manquements actuels.

L’avenir appartient à ceux qui croient en la beauté de leurs rêves disait Eleanor Roosevelt. J’irai plus loin en reprenant ce que la Parole de Dieu dit s’agissant de la foi, même petite, elle peut bouger les montagnes (Marc 11 v.22). Seuls ceux qui croient, voient. Si tu veux voir un changement, croire d’abord, mets-toi en actions et tu verras. Sois-en assuré(e) ! Je t’en parle par expérience. Maintenant, quel est ton rêve ? En quoi choisis-tu de croire ? Quels sont les objectifs que tu te fixes ? Souviens-toi que comme Martin Luther King, tu rencontreras certainement l’adversité. Certains te verront probablement comme un(e) utopiste, d’autres comme visionnaire. Peu importe, il n’est ni trop tard, ni trop tôt pour t’y mettre. Si tu as besoin d’aide, je suis là pour ça.

Dream Up,
Milly.

Fais un break ! Souvenir d'une virée impromptue en amoureux...

Fais un break ! Souvenir d'une virée impromptue en amoureux...

Suis-je en retard dans ma vie ?

Suis-je en retard dans ma vie ?

0