1.png

Bienvenue sur Milly D.

S'il y a une chose que j'aime faire c'est partager sans chichis. Des conseils beauté, aux bons p'tits plats, tout y passe !
En tant que femme, servante du Christ, épouse, chef d'entreprise,... Je partage librement la joie de vivre caribéenne qui est la nôtre. 
Gwo bo siwo,
Milly.

Joue ta mélodie !

Joue ta mélodie !

Soirée du 31 normale, doudou et moi maintenons notre traditionnel repas en amoureux. L’an dernier après un repas copieux, et une fatigue certaine, nous avons allumé la télévision, pour nous tenir compagnie et lutter contre le sommeil. J’ai zappé et je suis tombée sur « Casse-Noisettes ». J’ai souvent entendu parlé de cet opéra sans jamais le voir, c’était l’occasion.

Aujourd’hui encore, au moment où j’écris ces lignes, je suis devant la télévision à regarder un concert classique de fin d’année sur Arte. Il n'est pas 3h du matin. En vérité, je n'ai même pas encore commencé le dîner, mais je ne voulais pas perdre l'inspiration... J’ai envie de dire que je suis dessus par hasard, mais je ne peux pas. Je ne crois pas au hasard. En réalité, je suis émerveillée par la diversité des instruments, mais aussi des hommes et des femmes qui en révèlent la beauté.

Dans cette foultitude de personnes, toutes guidées par un seul et unique chef d’orchestre, chacun a un rôle dans la partition. Tout le monde a une place. Le xylophone, le hautbois, les flûtes, la clarinette, le trombone, le tambourin, la trompette, la harpe ou la contrebasse, chaque instrument à sa place. S’il en manquait un, ou alors que l’un des instruments se refusait à jouer, la mélodie ne serait pas la même. Autant qu’un premier violon, dans la philharmonie à une place à la vue de tous, l’absence du dernier triangle et des cymbales se ferait cruellement entendre.

De même, dans la mélodie de la vie, nous avons tous un son, une voix, un air qui nous est propre et que nous jouons selon la partition de la vie, accordée avec doigté par le chef d’orchestre universel. Sans toi, la mélodie ne serait pas la même. Oui, il y a parfois des séquences de mélancolie, de légèreté, de colère ou de rêve. Les silences font également partie intégrante de la musique. Ce sont des respirations.

Je ne sais pas dans quelles dispositions tu abordes cette nouvelle année. Je veux surtout t’assurer que tu fais une différence. Que tu en sois conscient(e) ou pas, tu es un instrument qui apporte de la couleur à notre partition commune, à nos vies. Tu n’es pas qu’un individu lambda, tu fais partie intégrante d’un collectif. Tu comptes. Et s’il s’avère que tu as perdu le goût de jouer ta musique, je prie Dieu afin qu’Il te régénère et t’aide à retrouver l’envie de reprendre ta place.

Il est l’instrumentiste par excellence, celui qui t’a façonné. Aucun des sons que tu émets et aucune des marques que tu portes ne Lui sont cachées. Voilà pourquoi, je t’encourage, en cette nouvelle année à continuer de faire partie intégrante de la mélodie de la Vie, ne cherchant plus à être un autre instrument que celui que tu es aujourd’hui. Je t’invite plutôt à prendre le temps d’aller à la rencontre de Celui qui t’a formé, et de tomber en amour avec la personne qu’Il est. Mais aussi ce qu’Il a fait de toi, et pour toi.

Personne ne t’aimera jamais plus que Lui et ne te donnera autant que Lui. Souviens-toi qu’Il est toujours prêt à t’écouter, te conseiller et te conduire dans les moments de doute. Il y a bien de nouvelles choses à explorer pour toi. Je te souhaite une belle et bonne année 2018 !

Suis-je en retard dans ma vie ?

Suis-je en retard dans ma vie ?

Yes, je l'ai fait !

Yes, je l'ai fait !

0